ethnoArt sera à Corte les 12, 13 et 14 octobre 2017 pour présenter ses actions en milieu scolaire au côté de Stéphanie Brulé-Josso (Divers citéS).

Au cœur de la thématique du colloque, sont les conditions de la reconstruction du projet démocratique dans les pays qui ont engagé une démarche de reconnaissance des différences, tout en conservant l’horizon d’une émancipation citoyenne vers des valeurs et des références à prétention, si ce n’est universaliste, du moins, globalisée.
Comment, en effet, répondre au défi des revendications liées aux territoires d’origine ou de résidence des citoyens, si la mission de l’éducation civique et morale maintient la prééminence du projet d’émanciper les individus de tous les groupes particuliers qui agissent sur eux ? Est-il encore possible de justifier « l’indifférence aux différences » comme mode d’éducation, dans des pays soumis au double tiraillement d’une culture mondialisée et, à l’inverse, de références identitaires de plus en plus fragmentées, repliées sur des territoires infra-, supra- ou transnationaux ?
Le colloque traitera des questions de la diversité culturelle dans l’enseignement, de la place des minorités dans l’éducation, de la formation à la citoyenneté à l’heure de la mondialisation, dans une perspective historique récente et contemporaine, et sous une forme internationale. En particulier, sera abordée la question des minorités culturelles et leur prise en compte dans des formes d’éducation qui visent la construction d’une citoyenneté, d’un sentiment d’appartenance à société pluriculturelle. Cela inclut de nombreux objets, tels que les langues d’éducation, la scolarisation des enfants issus de l’immigration, la définition des curricula, l’évaluation des compétences.

https://colloque-educ-2017.universita.corsica/