Nouveau cycle de projections de films documentaires en 2016 à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis en partenariat avec le comité du film ethnographique.

Les séances auront lieu le premier jeudi de chaque mois jusqu’en décembre. A chaque projection, le réalisateur est présent pour débattre de la production des images et du sujet abordé.

Voici déjà les 4 premiers films programmés, nous complèterons au fur et à mesure.

SOUVENIRS D’UN FUTUR RADIEUX, le 3 mars 2016

France | 2014 | 78 min | vostf | un film de Memories of a Bright Future (France)

« Histoire croisée de deux bidonvilles qui se sont construits, à quarante ans d’intervalle, sur un même territoire, en marge de la ville. A Massy, dans la banlieue sud de Paris, nous habitions un bidonville par temps de croissance, de plein emploi et d’avenir prometteur. C’étaient les années 60. Ils vivent dans un taudis, dans un climat de crise, de chômage et d’exclusion. Nous sommes au début des années 2000. » (José Vieira)

Souvenirs d un futur radieux Trailer – FDH 2015 from Ao Norte on Vimeo.

RIZ CANTONAIS, le 7 avril 2016

France | 2015 | 50 min | vostf| un film de Mia Ma (France)

« Je ne parle pas trois mots de cantonais parce que mon père ne me l’a jamais parlé et parce que je suis nulle en langues. Ma grand-mère ne parle pas trois mots de français parce qu’elle n’a jamais eu envie de l’apprendre. Pour traduire entre elle et moi il y a  mon père, mais il rechigne à le faire. Alors je vais rencontrer d’autres immigrés chinois, aux langues et parcours différents. Grâce à ces détours, la perte de la langue originelle trouve peu à peu un sens. » (Mia Ma)

Riz cantonais (Cantonese rice) // Trailer from Mia Ô Ma on Vimeo.

ET LE BAL CONTINUE, le 19 mai 2016

Bulgarie| 2015 | 90 min | vostf | un film de Georgi Balabanov

Comment se porte la société bulgare aujourd’hui ? En interrogeant les Bulgares sur ce qu’ils vivent et leur regard sur ce pays, le tableau dressé n’incite guère à l’optimisme. Corruption, mafia, démocratie de façade, communautés dressées entre elles, misère du plus grand nombre et richesse de quelques oligarques. La Bulgarie, passée de l’ère soviétique à l’intégration dans l’Europe, est un pays désabusé, et rares sont ceux qui pensent qu’il peut encore se relever…

Et le bal continue — Trailer from FACTUM documentary on Vimeo.

MY NAME IS GARY, le 2 juin 2016

France | 2015 | 85 min | vostf | un film de Blandine Huk (France) et Frédéric Cousseau (France)

« Je suis née en 1906 au bord du lac Michigan, dans l’Indiana. J’étais une ville de l’acier. On m’appelait la ville magique, la ville du siècle. Mais j’étais l’un des endroits les plus ségrégués d’Amérique. Puis ce qu’on appela « la fuite des Blancs »… et je devins une ville noire. Aujourd’hui, on dit que je suis une ville fantôme. Mais je suis toujours en vie et mon nom est Gary. »

My Name is Gary – Trailer from Nofilm on Vimeo.