Nous mettons en place une série de 7 ateliers du 6 au 31 mars en partenariat avec l’école des parents et des éducateurs d’Île-de-France et l’association ENCit (Ecole nouvelle de la citoyenneté) qui co-animera certains ateliers avec nous. Elle est ouverte à tous (et gratuite !) et s’intéressera principalement à la transmission au sein du groupe familial et ce sous toutes ses formes : modalités, enjeux, problèmes… Elle aura lieu dans nos locaux au 39 rue des cascades dans le 20e à Paris.

La transmission au cœur de l’anthropologie

La transmission est un sujet cher aux anthropologues, qui poursuivent l’objectif de décrire la manière dont les sociétés fonctionnent, se reproduisent et s’adaptent aux changements. Nous transmettons nos techniques, nos manières, nos idées et tout cela constitue des éléments de culture qui se perpétuent en conservant des traits distinctifs. Comment cette continuité et cette différenciation culturelle est-elle possible malgré les ruptures historiques, les changements de paradigmes techniques, les déracinements ? Que choisit-on de transmettre ? Qu’advient-il de ce dont on ne peut pas parler ? 

Même dans le cas de grands événements traumatiques, des anthropologues ont étudié la manière dont les traits culturels persistent malgré tout et assurent une cohérence et une stabilité au groupe entier. Nous pensons notamment ici à la formation de la culture africaine-américaine issue des esclaves déportés d’Afrique vers le continent américain ou encore au destin des Juifs d’Europe. La littérature ethnographique regorge d’études et d’exemples relatifs à ces transmissions. En préparant ces ateliers, une étude nous a semblé particulièrement à même d’offrir un miroir intéressant. Les Mongols sont réputés pour avoir un lien affectif puissant au chant. Laurent Legrain a voulu savoir comment cette sensibilité au chant venait aux Mongols (aux Darkhads précisément, son terrain d’étude). Il montre ainsi que la redécouverte et la reconstruction à chaque génération d’un amour pour le chant s’ancre dans des séquences de la vie quotidienne au cours desquelles les adultes attirent l’attention des enfants sur les potentialités de la voix humaine. Un exemple pour les parents mélomanes qui voudraient transmettre ce goût à leurs enfants ? 

La transmission est un sujet complexe et passionnant. Comme beaucoup de phénomènes sociaux, elle est principalement inconsciente, véhiculée par le symbolique (on qualifie de symbolique l’imaginaire qui s’incarne dans des objets, des institutions, des rites…), multifactorielle et diffuse.

Programme des 7 ateliers parisiens : la transmission vue par les anthropologues.

Comment transmet-on une appartenance familiale ? – 6 mars 2017 de 13h30 à 15h30

  • Être une famille, qu’est ce que cela signifie en France aujourd’hui ?
  • Quelles sont les différentes places des membres qui la constituent ?
  • Qu’est-ce que transmettre un nom de famille et une généalogie ?
  • Comment se transmettent les histoires familiales et des récits migratoires ?

Transmettre un rapport au monde pour inscrire ses enfants dans l’humanité : transmettre des valeurs – 7 mars 2017 de 13h30 à 15h30

  • Transmettre des normes et des règles.
  • Transmettre des croyances et des représentations.
  • Transmettre un rapport au sacré et à l’au-delà.
  • Que faire quand les valeurs que l’on souhaite transmettre semblent être en contradiction avec les règles de la société ?

Transmettre un rapport au monde pour inscrire ses enfants dans l’humanité : transmettre des techniques – 16 mars 2017 de 13h30 à 15h30

  • Transmettre des savoir-faire.
  • Transmettre des compétences et des aptitudes.
  • Quelles sont les différentes manières d’accompagner ses enfants dans les apprentissages (expliquer, partager, montrer, imposer, discuter, négocier…) ?

Quand la transmission semble rompue, que faire ? – 17 mars 2017  de 13h30 à 15h30

  • Les difficultés de rester en relation avec ses enfants quand ceux-ci grandissent
  • Des modalités éducatives parfois contradictoires (maison / école)
  • Les identités multiples : comment penser le métissage culturel ?

Le jeu de la loi : à qui appartiennent les enfants ? – 20 mars 2017  de 13h30 à 15h30

  • Quelles sont les lois qui cadrent les droits et devoirs des parents à l’égard de leurs enfants ?
  • Quels sont les droits et devoirs des enfants ?

L’enfant : Quelle place pour sa parole et ses interrogations ? – 23 mars 2017 de 13h30 à 15h30

Entendre les besoins de l’enfant et l’accompagner tout au long de sa croissance :

  • La petite enfance – le langage du corps
  • L’enfance – la socialisation
  • l’adolescence – passages et affirmations

Comment parler des grands sujets de société et de l’état du monde avec ses enfants ? – 31 mars 2017  de 9h30 à 16h00 (pause déjeuner de 12h30 à 13h30)

A partir de cas concrets et d’images, nous analyserons collectivement la manière de parler des grandes questions actuelles et de sujets que les parents hésitent souvent à aborder. Il n’existe pourtant pas de sujets tabous

  • Parler de citoyenneté.
  • Parler de laïcité.
  • Parler de la violence.
  • Parler de l’avenir.

A noter également que certains ateliers seront co-animés avec notre partenaire l’association « Ecole nouvelle de la citoyenneté » (ENCit)