Illustration pour l'action Apprendre et Débattre

Nous développons des parcours thématiques en privilégiant la discussion et la participation de toutes et tous. À partir d’extraits de films, d’iconographies ou encore de documents écrits, nous invitons les participant.e.s à vivre l’expérience du décentrement, c’est-à-dire apprendre à observer et respecter les différences culturelles. Ne pas juger d’emblée, être à l’écoute des autres et prendre conscience que les connaissances transmises aident à mieux se connaitre soi-même, sont autant d’objectifs sur lesquels nous construisons nos séances.

Nous intervenons sur des thèmes actuels et variés, en lien avec les questionnements du quotidien. Les ateliers peuvent être accompagnés de visites au musée, de projections de films, de rencontres avec des chercheur.se.s ou des artistes.

Nous adaptons nos parcours en fonction de vos envies et de vos attentes !

Illustration pour l'action Apprendre et Débattre

Nous développons des parcours thématiques en privilégiant la discussion et la participation de toutes et tous. À partir d’extraits de films, d’iconographies ou encore de documents écrits, nous invitons les participant.e.s à vivre l’expérience du décentrement, c’est-à-dire apprendre à observer et respecter les différences culturelles. Ne pas juger d’emblée, être à l’écoute des autres et prendre conscience que les connaissances transmises aident à mieux se connaitre soi-même, sont autant d’objectifs sur lesquels nous construisons nos séances.

Nous intervenons sur des thèmes actuels et variés, en lien avec les questionnements du quotidien. Les ateliers peuvent être accompagnés de visites au musée, de projections de films, de rencontres avec des chercheur.se.s ou des artistes.

Nous adaptons nos parcours en fonction de vos envies et de vos attentes !

Focus : Le parcours Genre

Cette année, les élèves d’une classe de 3e du collège Travail-Langevin de Bagnolet, ont explorer les différentes facettes de la notion de genre, à travers un parcours dédié à la lutte contre le sexisme et les LGBTIQ+ phobies.

Le parcours s’est déroulé en quatre séances, articulant des temps de débats et de projection de documents iconographiques ou filmiques pour servir de supports à la discussion. En explorant la diversité des conceptions du féminin et du masculin dans diverses sociétés du monde, les élèves ont découvert que les rôles et attitudes attribuées à chaque sexe ne reposent pas tant sur des différences biologiques que sur des représentations culturellement forgées, qui peuvent varier dans le temps et l’espace. Cela leur a permis de s’exprimer sur les normes de genre qui pèsent sur les filles et les garçons dans leur quotidien et de comprendre le rôle que joue ces normes dans les discriminations. Le parcours s’est terminé par la projection en classe du documentaire Ni d’Ève, ni d’Adam, une question intersexe, de Floriane Devigne. À cette occasion, la réalisatrice est venue répondre aux interrogations des élèves sur le sujet méconnu de l’intersexualité, que le documentaire aborde avec grande finesse et justesse.

Ce projet a été financé par la Dilcrah 93.