Observer et Participer-Ethnoart

Les enquêtes ethno

Nous proposons d’expérimenter la méthodologie de l’ethnologie en rendant les participant.e.s pleinement acteurs et actrices de la construction du savoir, à partir de la mise en œuvre d’une enquête ethnographique. En mobilisant des compétences comme la prise de note, l’expression orale, mais aussi des savoir-être tels que la prise d’initiative ou l’écoute, l’enquête ethnologique est un excellent outil pour aller à la rencontre des autres, travailler en collectif et déconstruire les évidences !
Nous adaptons nos enquêtes en fonction de vos envies et vos attentes !

Les parcours artistiques

Nous proposons de découvrir et d’expérimenter des pratiques artistiques à travers les regards combinés de nos intervenant.e.s ethnologues et artistes. Alliant ateliers de pratique et ateliers réflexifs, ils apportent un éclairage sur le thème traité et/ou la pratique choisie et le contexte de son expression. Nous développons des ateliers autour de pratiques telles que la danse, le chant, la bande dessinée, la gravure, ou des captations sonores et visuelles.

Focus : Enquête sur les relations filles-garçons à l’école

Les CM1A de l’école Julius Rosenberg de la Courneuve ont pris leur rôle d’apprenti.e.s ethnologues très au sérieux cette année et sont allés enquêter sur les relations filles-garçons dans la cour de récréation de l’école voisine : « les filles sont plus dans les coins de la cour et à côté des maîtres et des maîtresses, les garçons eux sont plus sur le terrain de foot… » Des observations stimulantes qui leur ont donné envie d’aller poser des questions aux élèves et professeur.e.s pour compléter leurs analyses. Pour alimenter les réflexions de cette enquête, les élèves ont également profité d’une visite guidée du musée du Quai BranlyJacques Chirac. À la fin du projet, ils/elles ont fièrement présenté les différentes étapes de leur enquête à l’ensemble de l’école Rosenberg et aux parents présents !

Ce projet a été financé par la Ville de la Courneuve.

Focus : ethnoBD en détention

Du 16 au 23 septembre 2019, un groupe de quatorze détenus d’une maison d’arrêt pour hommes de la région parisienne se sont initiés à l’ethnologie et la bande dessinée. Accompagnés par Pierre Place, illustrateur, et par une médiatrice scientifique de notre association, ils ont réalisé des planches dessinées sur le thème des « rites de passage ».

Après s’être interrogés sur « qu’est-ce qu’un rite de passage ? » à partir d’extraits documentaires, les participants ont découvert les étapes successives qui permettent de réaliser une BD : imagination d’un scénario et mise en cases de l’histoire, réalisation des dessins et des bulles de dialogue. Au terme de ce parcours, ils ont exploré les différentes facettes du 8e art tout en revisitant un thème cher à l’ethnologie. Stimulant l’imagination et la créativité, les ethnoBD représentent aussi des moments d’expression et de distraction essentiels qui rompent avec le quotidien de la prison.
Les ethnoBD donnent lieu chaque année à la réalisation d’un fanzine, dont les numéros explorent des thèmes aussi variés que les cultures inuit ou mexicaine, et même la science-fiction et le transhumanisme !

Ce projet est financé par la DRAC Île-de-France, le SPIP et le FIPDR.